Sorcière des Villes, Curieuse des Champs

30.06.20

cueillette du sureau

 

La saison est terminée chez moi, mais chez mon papa, dans les Alpes, à 1100m d'altitude c'est le bon moment ! Le sureau en fleurs donne de jolies ombelles très odorantes, et remplies de pollen / poussière de fée. On peut en faire de la limonade, un sirop délicieux (pas seulement pour des diabolos, mais extras dans les kirs ou dans la bière !), mais aussi de bonnes infusions qui aident à la sudation. On peut aussi en faire des compresses contre le engelures, ou pour les yeux. Les baies sont légèrement laxatives et drainantes.

Attention, ne pas confondre avec le sureau yèble, qui est une herbacée toxique ! Elle est moins grande que le sureau noir, qui fait de grands buissons, voir de petits arbres. Les fruits du sureau noir regardent le sol, ceux du sureau yèble regadent le ciel. Les feuilles du sureau yèble sont beaucoup plus allongées, et un peu plus fines que le sureau noir.

Il faut toujours être sûr à 100% de bien identifier les plantes avant de les consommer ! Et même de les cueillir, car certaines sont protégées, renseignez-vous selon votre région.

 

C'est mon frère =)

 

Posté par Maelthea à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02.05.20

libérez les graines !

 

 NB : Les images de tournesol et roses trémières ici ne sont pas les miennes, j'en ferai bientôt !

 

     Les grandes surfaces comme les magasins spécialisés proposent pieds et graines de fleurs ou de potagères, mais c'est parfois très cher, et on n'en connait toujours pas l'origine, ou la méthode de production. Plusieurs assos et entreprises se sont elles engagées dans la production biologique et la vente de semences reproductibles ( ! ) et hors catalogue ; je pense à Kokopelli, Graine del Païs, Semailles, AlsaGarden ... Les échanges de végétaux entre particuliers quand à eux se sont toujours pratiqués et font de bons voisinnages !

     Mais on peut aussi inviter chez soi des graines "libres", sauvages parfois. Et même en ville ! C'est ce que j'ai fait l'été dernier, et voici quelques plantes donc vous pouvez facilement cueillir quelques graines.

 

☽☉☾
Le Tournesol

     A la fin de l'été, le coeur coloré du Tournesol sèche, et, si la pollinisation a été réussie, apparaissent alors des dizaines et dizaines de graines. Elles se détachent extrêment facilement lorsqu'elles sont prêtes à être récoltées. Les oiseaux les adorent, donc hâtez-vous si vous voulez votre part ! Selon les variétés, elles seront plus ou moins grosses, toutes noires, ou striées de gris-blanc. Moi j'aime bien en récolter pour semer l'année d'après, et en garder une partie pour les oiseaux l'hiver.  En ville, vous pouvez trouver des Tournesols dans les parcs, ça revient à la mode ! Je ne vous invite évidement pas à aller vous servir dans les champs cultivés ... Les Tournesols s'hybrident facilement entre eux, donc parfois, les graines ne donnent pas exactement le même Tournesol que celui sur lequel on les a récupérées =)

DSCF2889-tournesol-graines

recuperation-graine-tournesol-HD-source-9985002

Zoom-sur-les-graines-de-tournesol
(Ce n'est pas du tout ce tournesol qui a fournit ces grosses graines !)

 

☽☉☾
La Rose Trèmière

    Durant l'été et l'automne, les graines de Roses Trémières se récoltent tout aussi facilement ! Lorsque que la fleur est fécondée et qu'elle fane, son calice se ressère puis s'ouvre à nouveau avec en son sein des dizaines de graines rondes et plates. Elles sont sèches elles aussi, c'est le bon moment ! Les Roses Trémières sont plus courantes en ville. Elles poussent même assez spontanément aux pieds des arbres, ou le longs des murs, quand personne ne s'en occupe. Mes graines viennent de l'ile de Ré, où elles poussent librement partout, et révèlent des couleurs vives et variées, mais j'en vois également beaucoup à Paris !

sdfgdgd

Fruit_et_graines_de_rose_trémière-LD-Jean-Pierre-Bazard

rosetremieregraine2

 

☽☉☾
Grande Mauve

     La Grande Mauve est une plante de la même famille que la Rose Trémière. La récolte des graines se fait de la même manière. Elle n'est pas spécialement cultivée, on la trouve peu en jardin, et c'est bien dommage, car elle est, comme la Rose Trémière, comestible, et médicinale !

Photo : Anaïs Novembre

 

☽☉☾
Le Coquelicot

Lui aussi est comestible, alors on n'hésite pas, on l'invite pour le thé ! La cosse qui contient les graines est vraiment très jolie ! Pour en récupérer les trésors, il suffit de la retourner, et la secouer légèrement. Tous les pavots ont cette cosse, dont la forme diffère un peu.

Photo : Anaïs Novembre

 

☽☉☾
Le Lin

Qu'il est beau, et délicat ! Le lin bleu est une très jolie herbacée, dont l'on consomme généralement les graines. D'ailleurs, si vous ne le saviez pas, les graines de lin ont un "coque" que notre appareil digestif ne détruit pas, ce qui veut dire que notre organisme ne les assimile pas. Il faut les concasser avant de les manger ! Le lin que j'ai photographié ici a poussé tout seul dans mon jardin (sans doute des graines venues avec le paillage que nous avions récupéré!).

 

Photo : Anaïs Novembre

Photo : Anaïs Novembre

Il y a beaucoup d'avantages à inviter chez soi des graines sauvages (même si c'est rarement le cas des tournesols), car elles donnent des plantes plus rustiques, plus robustes, car moins chouchoutées auparavant. Les prendre dans les milieux naturels près de chez soi c'est aussi respecter le biotope de la région. Enfin, ça peut être un acte militant, celui de refuser de financer les entreprises horticoles aux pratiques opaques.

 

 

Posté par Maelthea à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20.03.20

⤜ a soft murmur ⤛

 

Comme beaucoup d'entre nous, je passe une grande partie de mon temps de travail face à un ordinateur. J'en profite pour écouter beaucoup de musique, et même, si une tâche répétitive le permet, suivre des conférences ou reportages. Mais il y a autre chose qui me plait tout autant, ce sont les sons naturels. A défaut de travailler près des champs ou des montagnes, Gabriel Brady nous propose de nous créer une ambiance confortable à la maison. Voici A Soft Murmur.

L'utilisation gratuite du site nous permet de (re)composer l'impression d'un orage d'été, ou d'une nuit sur la plage autour d'un feu, ou encore d'un coffee shop.

 

blogmurmur1

 

Depuis peu, vous pouvez également vous abonner à hauteur d'une dizaine de dollars par an, pour profiter de sons supplémentaires. Parmis eux : casacade, cigales, pluie sur les arbres... Personnellement, je m'en tiens à une version gratuite, et mon ambiance favorite est un orage doux, sans vent, avec quelques chants d'oiseaux.

Quelle est la vôtre ? =)

 

Posté par Maelthea à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17.02.20

mjp #2 : un nouveau bac, une experience, un figuier

 

      Nous sommes le 16 février, et nous installons un nouveau bac de culture, tout à fait à l'ombre, et aux pieds des thuyas des voisns. C'est vraiment une expérience que je voulais tenter. Il est connu que rien ou presque ne pousse près de ces arbres. Le sol est acide, il dégagent une essence particulière. Mais voilà, j'ai envie de tenter. Quelques recherches m'ont conduite vers des témoignages de personnes démotivées par ce désert de culture, d'autres jouissant de leur récolte de tomates et de courges. Voyons ce qui se passera ici.

Le bac test

Jolies Saxifrages


     Nous avons tout de même pris soin de décompacter la terre, et aussi d'enlever quelques grosses racines. Je ne sais pas si c'était nécessaire, mais monsieur pensait qu'elles seraient trop gourmandes, et concurrenceraient nos plantations. J'espère que l'on n'a pascondamné les arbustes des voisins... Le bas est rempli de terre de bruyère, et un peu d'engrais. J'ai installés quelques saxifrages. Purement décoratives, elles serviront à couvrir le sol pour qu'il soit le moins nu possible sans avoir à le mulcher. Je ne sais pas comment elles réagiront à cette terre acide, mais je sais qu'elles sont peu exigentes. J'ai confiance.

      Ce bac acceuillera des myrtillers sauvages, ceux qu'on trouve dans les sous-bois. C'est AlsaGarden qui fournit ces graines, je ne les ai pas encore mise à germer. Je planterai aussi un pied de courge et peut-être de la camomille romaine.

 

Hortensias

      Près du bac, nous avons craqué pour des hortensias. J'aime particulièrement ces buissons et leur grosses fleurs. Une fois séchées, elles restent splendides. C'est encore une fois seulement ornemental, mais je ne vise pas l'autonomie alimentaire pour le moment, ni dans cet espace. J'apprends petit à petit, et laisse aussi de la place à des plaisirs contemplatifs =)

 

Vivement les figues !

      Enfin, dans l'hégagone proche et installé trois semaines auparavant, nous avons planté un figuier. Il est tout jeune et petit encore, et j'espère qu'il prendra son temps pour se développer. Il est idéalement autofertile, nous ne savons pas quels arbres sont tout autour de nous. Ca serait tout de même l'occasion d'aller sonner chez les voisins qui pratiquent le potager (j'en vois deux depuis ma fenêtre!). Le petit nouveau nous fera un peu d'ombre tournante dans tout le jardin, ce qui nous permettra de limiter les arrosages ; il pourra attirer des petits oiseaux qui nous aideront au jardin et feront notre bonheur auditif (pitié pas un couple de pigeon ramier...) et surtout, nous fournira de délicieux fruits =)

 

***

Boutons de bourrache

Un champignon / Une ver de terre / Une pousse de fève

Posté par Maelthea à 19:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
16.02.20

le jardinier

 

L'année dernière, j'ai demandé au jardinier qui intervenait devant la maison que j'habite, quelle était la plante, verte, assez costaude, avec de jolies feuilles larges, que j'avais remarqué et qui poussait vaillament à divers endroits. Il m'avait répondu que c'était de la mauvaise herbe.

Quand les fleurs sont apparues, je l'ai reconnue : Malva Silvestris, la Mauve des Bois =)

 

 

 

Posté par Maelthea à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,